Il faut regarder. On n’apprend pas aux gens à regarder. Et c’est tellement difficile de regarder (Henri Cartier-Bresson)
Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux (Marcel Proust).

Artiste ou pas, le photographe est un joyeux sensualiste pour la simple raison que l’œil se frotte aux sensations, non aux idées (Walker Evans)

Le propre de la photo artistique est de montrer aux autres une réalité qu'ils n'ont pas perçue. L'enjeu esthétique du paysage se joue loin de la technique et des artifices de composition (filtres, retouches,...).  Il se cache dans un entre-deux mystérieux et insaisissable où s'affrontent l'esprit documentariste et la vision poétique. On appelle cela le style, le regard, la personnalité... (Jean-Christophe Béchet dans son Bloc-notes, Réponses Photo, N° 267, juin 2014).

Il faut du temps et beaucoup de persévérance pour enfin parvenir à entrevoir l’essence du geste photographique, pour en connaître la source, l’origine, le cœur ; il y a de nombreux voyages à faire, lointains ou plus intérieurs ; on se doit d’arpenter ces chemins où chaque pas est une image, l’étape d’un nouveau départ et chaque route la perspective d’une nouvelle perception du monde (Matthieu Raffard in "La Soif d'images", Editions Transboréal; un merveilleux petit livre à lire par tous les photographes).
Top